Une pétition visant à introduire 20 % de bio dans les cantines a atteint plus de 200 000 signatures. Elle met une nouvelle fois en avant notre préoccupation récurrente d’apporter une alimentation saine et équilibrée aux enfants et adolescents. Nous en sommes aujourd’hui malheureusement encore loin dans les établissements scolaires, avec trop souvent des plats proposés peu variés, basés sur des aliments pas forcément frais.

C'est pourtant en éduquant nos enfants sur l'importance d'une alimentation saine que nous réussirons à modifier en profondeur nos habitudes alimentaires. Comment pourrait-il en être autrement si la jeune génération prend dès le plus jeune âge de mauvaises habitudes alimentaires ? C'est en donnant quelques règles simples aux enfants et adolescents sur l'importance d'une alimentation variée, riche en fruits et légumes ou encore sur la nécessité de limiter la consommation de viande rouge, qu'ils pourront prendre de bonnes habitudes alimentaires sur le long terme.

 

Les éléments néfastes amenés par notre alimentation sont pour la plupart bien connus. De nombreux maux de notre société sont liés, au moins en partie, à ce mode de vie comme la maltraitance animale, l'impact sur de nombreuses maladies plus ou moins graves ou encore, dans une moindre mesure, le réchauffement climatique. Le vote, le 23 novembre dernier par l'Assemblée nationale d'un amendement visant à introduire 20 % de bio dans la restauration collective d'ici 2020, apparait comme une première étape. Il reste pourtant encore beaucoup à faire et il apparait indispensable de permettre à tous d'avoir accès à des aliments de qualité, notamment en privilégiant les cycles courts et la production locale. La FCPE, la FNAB et Agir pour l'Environnement se sont notamment mobilisés pour demander un égal accès des enfants à une alimentation saine et de qualité aux députés. 76 % des Français se disent aujourd'hui favorables au vote d'une loi pour établir des aliments biologiques, locaux et de saison dans la restauration collective publique et 88 % des parents souhaitent que leurs enfants se voient proposer du bio à l'école ... Lire la suite ici